action humanitaire

2015,

dépistage sidaa

I-CONTEXTE ET JUSTIFICATION
Par le biais du Programme National de Lutte contre le Sida, le Bénin a développé un système de surveillance épidémiologique basé sur des informations collectées sur les sites auprès de différentes sous-populations. Ce système cible comme recommandé par l’Oms, repose sur la sérologie du VIH réalisée tous les ans et couvre également la sérologie de la Syphilis. Cette disposition a permis de suivre la tendance de l’épidémie dont la prévalence s’est stabilisée autour de 2% de 2002 à 2011.
Selon le RAPPORT 2012 de l’Enquête Nationale de Sérosurveillance Sentinelle du VIH et de la Syphilis auprès des femmes enceintes et des autres groupes réalisé par le Ministère béninois de la Santé, la Prévalence de l’infection à VIH chez les jeunes de 15-19 ans est de 0,1%. Un taux plutôt faible par rapport à la moyenne nationale mais qui reste alarmant compte tenu du nombre réel de jeunes concernés. Il n’existe pas à ce jour, de statistiques qui rendent compte exclusivement la Prévalence de l’infection à VIH chez les jeunes sportifs, notamment les footballeurs de 15-19 ans. Et pourtant, les jeunes de cette tranche d’âge sont visiblement très actifs sexuellement, au regard du rayonnement social dont ils jouissent. C’est pourquoi, l’Association Jeunesse Action Avenir qui organise depuis 4 ans, le tournoi J2A mettant aux prises des académies de football en provenance de tous les départements du Bénin a choisi pour le compte de l’édition 2015, inclure un sous-projet qui prenne en compte la sensibilisation des jeunes footballeurs sur les IST et le VIH/SIDA. Le sous-projet « Contre le VIH/SIDA, les jeunes footballeurs se sensibilisent » vise in finae à préserver la santé des jeunes concernés afin que les efforts qui sont faits par les académies qui les forment, ne soient pas contrariés par les infections au VIH/SIDA.

II-OBJECTIFS
D’une manière générale, l’objectif du sous-projet est de contribuer à améliorer les connaissances qu’ont les jeunes footballeurs prenant part à la 5ème édition du Tournoi J2A, du VIH/SIDA et des IST et de faire d’eux des pairs éducateurs dotés d’une feuille de route au sein de leurs académies respectives.

III-OBJECTIFS SPECIFIQUES
Les objectifs du sous-projet sont :

-Convaincre les 300 jeunes footballeurs prenant part au tournoi à accepter faire le dépistage volontaire ;

-Créer au sein des académies de football du Bénin, ayant pris part au tournoi, un point focal de lutte contre le VIH/SIDA animé par de jeunes footballeurs pour les jeunes footballeurs ;

-Développer auprès des jeunes footballeurs béninois des académies ayant pris part au tournoi, le réflexe d’éviter les comportements à risque;

-Développer auprès des jeunes footballeurs béninois des académies ayant pris part au tournoi, le réflexe du dépistage volontaire ;

plus jeune 2015

IV-CIBLES ET RESULTATS ATTENDUS

CIBLES
Sont bénéficiaires du sous-projet, les groupes cibles-suivants :

1-Tous les jeunes footballeurs ayant pris part au tournoi J2A, 5ème édition ;
2-Tous les jeunes footballeurs en formation dans les 12 académies invitées à prendre part au tournoi, 5ème édition ;
3-Tous encadreurs techniques des 12 académies invitées à prendre part au tournoi 5ème édition ;
4-Les familles de tous les jeunes footballeurs ayant pris part au tournoi J2A, 5ème édition

RESULTATS ATTENDUS
Au terme de ce sous-projet, les résultats suivant sont attendus :

1- 300 jeunes footballeurs et 60 encadreurs techniques en provenance de 12 académies de football sont sensibilisés sur les comportements à risque et sont outillés pour être des pairs éducateurs au sein de leurs académies respectives ;
2- Les 300 jeunes footballeurs et les 60 encadreurs techniques qui ont pris part au tournoi J2A 5ème édition ont fait le dépistage volontaire;
3- Un point focal de lutte contre le VIH/SIDA et les IST est installé dans chacune des 12 académies de football ayant pris part au tournoi, 5ème édition.

DESCRIPTION DES ACTIVITES DU SOUS-PROJET

Le mécanisme d’organisation du tournoi étant désormais bien huilé, le Comité d’organisation a souhaité à partir de l’édition 2015, joindre aux différentes activités, un sous-projet humanitaire, qui sauvegarde la santé des jeunes footballeurs. Cette fois-ci, il s’agit de sensibiliser les jeunes footballeurs sur le VIH/SIDA et les IST, de les convaincre à prendre part aux séances de dépistage volontaires et de faire d’eux, des pairs éducateurs formés pour animer les point focaux de lutte contre le VIH/SIDA au sein de leurs académies d’origine.
Les activités du sous-projet « Contre le VIH/SIDA, les jeunes footballeurs se sensibilisent » seront menées cinq (05) jours durant, à partir de la veille du tournoi jusqu’au jour de la grande finale, soit, du 11 au 15 février 2015. Il s’agira pratiquement, d’organiser :
1-Deux (02) conférences-débats sur les thèmes : (1) Connaissances générales sur le VIH/SIDA et les IST; (2) Le dépistage du VIH/SIDA, un choix ou un impératif ?
2-Des séances de témoignages par des Personnes vivant avec le VIH/SIDA ;
3-Des séances de témoignages d’anciens footballeurs très connus ayant adopté, au cours de leurs carrières, des comportements à risque par ignorance.
4-Des séances d’échanges entre les jeunes footballeurs sur leurs expériences personnelles.
5-Signature de la Convention «Je ne serai pas vecteur du VIH/SIDA » par tous les jeunes footballeurs. Par cette convention, tous les trois cents (300) jeunes footballeurs ayant pris part au tournoi s’engeront tous à ne plus adopter des comportements à risque, à ne jamais servir de vecteur pour le VIH/SIDA et à promouvoir les bons comportements dans leurs milieux de travail et de vie respectifs.

Le Programme national de lutte contre le Sida effectue plusieurs dizaines de dépistages gratuits

Le public présent a pu profiter de l’occasion pour se faire dépister gratuitement. Journalistes, entraîneurs, arbitres, spectateurs, mais surtout jeunes footballeurs se sont librement rapprochés de l’équipe médicale pour effectuer leur dépistage Vih/Sida. Le Programme national de lutte contre le Sida à travers son unité Cic de Guinkomey s’est donc mobilisé aux côtés du comité d’organisation dès 14h30 et ce durant 3 heures de temps. Plusieurs tests de dépistage avec résultats instantanés ont été effectués. Une première au Bénin dans le cadre d’un tournoi international de football des jeunes.
Avant de donner le coup d’envoi de la finale, les personnalités présentes ont fait un tour sous la tribune principale où était installée l’unité médicale. José Anigo a posé quelques questions pour mieux comprendre le principe de l’opération.
Rappelons que jeudi après-midi, veille de l’ouverture du tournoi, les jeunes joueurs participants ont assisté à une conférence-débat sur la prévention du Vih/Sida. Cette opération a été offerte au tournoi par le Psi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s